Différences entre le pavage et le dallage

Comment trouver des chantiers en tant que piscinier

Pour vos terrasses, vos allées de jardin, votre aire de stationnement ou vos allées de garage, le choix du revêtement de sol est important. Amoureux de la pierre, comment choisir entre pavage et le dallage ? Quels sont vraiment les différences entre le pavage et le dallage ? Le Label Qualité CAC-Artisan de Confiance vous présente les avantages et les inconvénients du pavage et du dallage.  Guide pratique et caractéristiques de ces revêtements de sol coup de coeur.

Découvrez le Label Qualité CAC – Artisan de Confiance

 

Vous arrivez sur le site du Label Qualité CAC – Artisan de Confiance pour la première fois ? N’hésitez pas à découvrir ce Label Qualité national qui distingue pour vous les très bons artisans recommandés par leurs clients et dont le sérieux a été rigoureusement vérifié. Il y a désormais a les professionnels qui se disent « Artisan de Confiance » et ceux qui le prouvent. Apprenez à choisir sereinement vos artisans grâce au Label CAC – Artisan de Confiance et découvrez avec quelle rigueur les artisans sont labellisés.

Choisir entre pavage et le dallage : quelle différence entre le pavage et le dallage

Avantages et inconvénients du béton imprimé

Réussir sa terrasse ou son aménagement extérieur, n’est pas chose aisée. Les professionnels (carreleurs, tailleurs de pierre ou spécialistes de la terrasse comme les menuisiers )peuvent vous présenter de nombreuses options.

Vous penchez d’ores et déjà pour des dalles ou des pavés, suivez le guide offert par le Label qualité CAC-Artisan de Confiance.

Avant de rentrer dans les détails à même de vous aider à choisir entre pavage et dallage, quelle est vraiment la différence entre le pavage et le dallage ?

Pour simplifier votre compréhension de la chose, gardez à l’esprit que le pavage est l’assemblage de pavés, quand le dallage est l’assemblage de dalles.

Caractéristiques du pavage et du dallage :

  • Un pavé est par nature plus épais, plus robuste et adapté aux voies de forts passages ou devant accueillir des charges plus lourdes. Ainsi, il sera vivement recommandé de privilégier les pavés aux dalles pour une aire de stationnement par exemple.
  • Le pavage est réalisé à l’aide de pierres épaisses et résistantes pouvant être enfoncées profondément dans le sol et posées à chant.
  • Parmi les différences entre le pavage et le dallage, nous trouvons l’épaisseur de la pierre, mais aussi sa taille. En effet, un pavé est épais, mais peu large.

Afin de vous aider à choisir entre le pavage et le dallage, un point sur les caractéristiques de ce dernier.

  • Le dallage est composé de dalles pouvant être en différents matériaux, comme nous le verrons par la suite.
  • Pour des effets décoratifs et une recherche d’esthétisme moins traditionnel, le dallage sera alors conseillé.
  • Les caractéristique du dallage tiennent au fait que la dalle est de plus faible épaisseur que le pavé, mais peut être plus large.
  • La résistance du dallage et sa robustesse sont moindres par rapport au dallage
  • Sa mise en place requiert une préparation soigneuse pour éviter que les dalles ne cèdent.

Choisir entre pavage et le dallage : quels sont les matériaux possible ?

le revêtement de sol en vogue

Si nous évoquons les différences entre le pavage et le dallage, il existent néanmoins des points communs.

Les deux peuvent être composés de différents matériaux. Dalles comme pavés peuvent très bien être en pierre naturelle, en pierre reconstituée ou même en béton. Les dalles en bois ont même envahi de nombreux extérieurs.

Le béton aura un aspect plus pratique : il est facile d’entretien et est polyvalent. Il peut donner des rendus visuels très variés, avec différentes formes et différentes couleurs. Au moment de choisir entre le pavage et le dallage, il faut donc aussi choisir le matériau.

Le pavage et le dallage avec des pierres naturelles auront plus de charme. Ils se marieront très bien avec une maison en pierre. La pierre naturelle donne un côté plus authentique à votre allée ou votre terrasse.

Quelques pierres naturelles sont courantes et reviennent très souvent :

  • Le granit est très résistant à l’usure et à l’abrasion. Que ce soit en dalle ou en pavé, le granit a une absorption quasi-nulle.
  • Le grès, qui est d’abord une pierre de construction, est facile à travailler et facile à scier. Il est totalement adapté à l’utilisation en extérieur. Le grès existe de manière naturelle dans de nombreuses nuances : ocre, rose, jaune, orange, brun, gris, blanc…
  • Le calcaire, une pierre naturelle très répandue s’utilise couramment en extérieur.

Différences entre le pavage et le dallage : le gage de robustesse du pavage

le gage de robustesse du pavage

Au moment de choisir entre le pavage et le dallage, il faut se rappeler que les pavés étaient très utilisés dans les rues antiques. Aujourd’hui encore, des pavés datants de plusieurs siècles sont encore présents dans nos rues. Le pavage est donc une solution très robuste et solide, pouvant supporter le passage et l’usure prolongée. Si vous voulez habiller le sol de votre allée qui verra passer des véhicules, le pavage est alors parfait !

Le pavé est, le plus souvent, un bloc en pierre ou en béton de plus de 10 cm d’épaisseur. Les pavés béton en pose libre sont faciles à poser et permettent un revêtement de sol original et moderne. Ils permettent également d’éviter de faire des joints, les pavés en béton s’encastrants parfaitement entre eux. Ils sont moulés et laissent alors libre choix de leur forme. Ils peuvent aussi être teintés et permettent aujourd’hui de nombreuses fantaisies.

Il existe également des pavés drainants qui permettent l’écoulement progressif de l’eau. Un détail à ne pas négliger. Ce sont également des pavés en béton.

Sont également disponibles sur le marché des pavés en béton autobloquants. Ils ont une forme spécifique qui leur permettent de ne pas glisser et de ne pas bouger. Ils sont très pratiques dans des secteurs en pente, mais souvent jugés moins esthétiques. Quant aux pavés en pierre naturelle, ils sont moins pratiques car ils nécessitent de réaliser des joints. En revanche, l’authenticité et la beauté de la pierre naturelle reste un atout phare.

Différences entre le pavage et le dallage : la pose du pavage 

Différences entre le pavage et le dallage

Si l’on regarde les différences entre le pavage et le dallage, leur pose respective n’est pas à négliger.

La pose du pavage comporte ses avantages et ses inconvénients. Le pavé peut être installé sur un lit de sable, de terre, de tuf ou même sur une chape de mortier. Si vous choisissez un pavage qui n’aura à supporter que des piétons, peu importe l’épaisseur des pavés. En revanche, si vous posez des pavés d’une épaisseur inférieure à 6 cm qui devront supporter le passage de véhicules, il est alors conseillé de le faire sur une chape de béton et d’opter pour des pavés d’épaisseur appropriée.

Afin de réaliser le pavage:

  1. Préparez une couche de 10 à 20 cm de sable, de terre ou du tuf.
  2. Cette couche devra être soigneusement damée pour que le sol soit droit.
  3. Installez alors directement les pavés.
  4. Ne négligez pas après la pose de passer une nouvelle couche pour constituer les joints.

Différences entre le pavage et le dallage : l’esthétisme du dallage

l'esthetisme du pavage

 

Parmi les différences entre le pavage et le dallage, il y a d’abord des différences de format. Les dalles sont moins épaisses que les pavés, elles ne dépassent jamais 6 cm d’épaisseur. Les dalles sont en revanche plus grandes et couvrent beaucoup de surface. Le dallage ne permettra pas de supporter le passage de véhicules. Il est donc le plus souvent utilisé pour des terrasses ou des allées de jardin.

Si vous devez choisir entre le pavage et le dallage, les dalles restent tout de même très résistantes aux chocs. Le dallage offre de nombreuses possibilités, de l’authenticité avec des dalles en pierre naturelle ou en pierre recomposée, ou de la modernité avec des dalles en béton. Vous pouvez décorer votre sol avec une multitude de formats, de couleurs et de motifs. Les dalles, et donc le dallage, sont disponibles dans différents aspects. Sachez que beaucoup de dallages offre l’avantage d’être anti-dérapants.

Différences entre le pavage et le dallage : la pose du dallage

Se faire connaître en tant que maçon grâce à internet

Nous l’avons déjà évoqué plus haut, parmi les différences entre le pavage et le dallage : une technique de pose qui diverge.

En effet, la plupart du temps la pose des dalles s’effectue sur une couche de mortier.

  1. Le sol doit être préparé à l’avance pour assurer son drainage et éviter ainsi toute inondation du dallage.
  2. Prévoyez alors 10 à 15 cm de sable ou de gravier.
  3. Il faut ensuite réaliser une chape de béton de 3 à 7 cm selon le point le plus bas et le point haut.
  4. Il restera alors à poser les dalles avec un petit peu de mortier.
  5. Formez vos joints selon vos préférences, il est possible de choisir la couleur des joints en fonction des dalles.

Sachez qu’il est également possible de poser les dalles à même la terre. Le dallage sera moins solide, mais il sera très pratique à installer. Assurez-vous avant que le sol soit bien plat pour éviter toute fragilisation des dalles. Vous formerez alors les joints avec du gazon que vous sèmerez.

 

Choisir entre le pavage et le dallage : une prise en compte nécessaire des différences entre le pavage et le dallage Résumé

Le pavage et le dallage sont deux bonnes solutions pour vos allées, vos terrasses ou vos aménagements extérieurs. Chacune de ces solutions a ses spécificités, ses avantages et ses inconvénients. Les différences entre le pavage et le dallage sont donc à considérer soigneusement avant de faire votre choix. Si la pose du pavage et du dallage sont accessible à tous, elles nécessitent néanmoins du temps et de la patience. Vous pouvez donc vous tourner vers un professionnel distingué par le Label Qualité CAC-Artisan de Confiance pour vous assurer d’un résultat optimum.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le.