Normes d’escaliers

Les chutes nombreuses dans les escaliers prouvent chaque année leur dangerosité. Pour autant, le respect des normes d’escaliers n’est en rien obligatoire au sein de votre logement. Cependant, se préoccuper de la sécurité générale de son foyer est une sage précaution qui limitera le risque d’accidents domestiques. Comment rendre sûr son escalier ? Quelles sont les normes de construction d’un escalier utiles à connaître et à respecter ? Guide pratique du Label Qualité Artisan de Confiance.

Normes d’escaliers : la sécurité avant tout

La sécurité d’un escalier est primordiale. Aussi connaître les normes d’escaliers minimisant le risque de chute est précieux. Quels conseils quotidiens limitent les risques de chutes et comment rendre sûr son escalier de la conception à l’usage ? Quelles sont les normes de construction d’un escalier ? Comment faire si votre escalier est dangereux et nécessite d’être modifié ?

Quelles sont les normes de construction d’un escalier privé ?

Gardez en tête que les normes d’escaliers sont une indication et non une obligation au sein de votre habitation, si vous l’occupez. En revanche, si vous louez votre appartement ou votre maison, vous devrez respecter scrupuleusement les consignes suivantes.

Voici les dimensions de marches à respecter pour rendre sûr son escalier :

Quelles sont les normes d’escalier à respecter ou les conseils pratiques de conception d’escalier idéaux ? Quelles sont les normes de construction d’un escalier, si l’on suit les conseils des professionnels ? Comment rendre sûr son escalier ?

  • La hauteur des marches d’un escalier doivent être situées entre 16 et 21 cm. La hauteur idéale étant de 17 cm. En dessous, le risque est grand de buter. Au dessous, l’effort est désagréable et le fait d’enjamber haut devient vite dangereux pour un enfant ou une personne âgée.
  • La profondeur de marche, aussi appelée giron, doit être comprise entre 20 et 32 cm. La profondeur idéale étant entre 26 et 30 cm. (Les collectivités uniformisent cette dimension à 28cm)
  • L’échappée (hauteur sous plafond ou sous rampant) est conseillée à 1,90m minimum
  • L’emmarchement ou largeur de marche doit permettre un passage aisé, quelle que soit la corpulence de la personne, et est donc conseillée faisant plus de 70 cm.

Se fier à ces consignes ou préconisations vous permettra de rendre sûr votre escalier, autant que possible du moins.

Voici les normes en ce qui concerne les garde-corps :

  • Un garde corps doit être positionné de manière à être facilement saisi : idéalement à 90 cm de hauteur par rapport au nez de marche et 1mètre minimum sur un palier.

  • Les barreaux pouvant être verticaux ou horizontaux doivent aussi respecter des conditions permettant de rendre sûr son escalier.
  • Les barreaux verticaux ne doivent pas être espacés de plus de 11 cm les uns des autres
  • Les barreaux horizontaux ne peuvent commencer qu’après une surface pleine de 45 cm minimum, puis respecter un espacement de 18 cm maximum. Ce type de garde-coprs reste dangereux pour les enfants qui se plaisent à essayer de l’escalader.

 

Les normes de construction d’un escalier ou comment rendre son escalier sûr et pratique ?

Idéalement, il faut concevoir son escalier pour qu’il permette des montées et descentes aisées (pas plus de 21 marches si possible), sans trop d’efforts (pas plus de 30° d’inclinaison) et avec une conception rendant visible chaque élément pour minimiser le risque de chutes.

Ainsi, les nez de marche doivent être bien visibles, non glissants et ne pas présenter de débord excessif.

Il est plus agréable d’adapter l’escalier à son utilisateur. Notamment, si vous êtes petit ou particulièrement grand, profitez du fait de pouvoir faire concevoir votre escalier sur-mesure pour qu’il soit plus facile de le grimper chaque jour et moins dangereux pas la même occasion. Rapprochez-vous d’un menuisier compétent à même de concevoir un escalier qui saura vous séduire en terme d’esthétisme et de confort d’utilisation. Les professionnels labellisés « Artisan de Confiance » seront LA référence sérieux et qualité.

Normes d’escaliers : éclairez vos marches

N’hésitez pas à intégrer des lumières ou led pour éclairer les marches et vous éviter ainsi de buter bêtement dedans. Cet accessoire design est particulièrement recommandé également en terme de sécurité. Beaucoup d’accidents domestiques se produisent chaque jour par faute d’inattention, mais aussi par manque de lumière.

Il arrive souvent de ne pas prendre le temps d’allumer la lumière dans son escalier et c’est la catastrophe…

Un escalier est très pratique, mais aussi très dangereux, ne l’oubliez jamais.

Certaines pratiques vous aideront à rendre plus sûr votre escalier et cela n’a rien à voir avec les normes d’escaliers, mais bien avec des mises en gardes logiques trop souvent négligées.

Normes d’escaliers et pratiques quotidiennes

  • normes d'escaliers

  • Montez votre escalier ou descendez-le en ayant les mains libres afin de pouvoir vous retenir en cas de déséquilibre ou de glissade inopinée
  • Faites installer une rampe et tenez-la systématiquement
  • N’encombrez pas votre escalier d’objets déco ou de bazar, vous devez disposer de l’ensemble de l’espace pour éviter de chuter
  • Veillez à avoir assez de lumière naturelle ou à avoir un éclairage suffisant pour voir clairement votre escalier dans son intégralité
  • Mettez vos lunettes à chaque passage dans vos escaliers. Les pompiers et les assurances rapportent souvent que les blessures surviennent après avoir emprunté l’escalier, sans avoir pris la peine de mettre ses lunettes de vue.
  • Ne jouez pas dans l’escalier (cela vous parait évident, mais pour les enfants, c’est un terrain de jeu qui est à la fois toboggan et gradin, c’est alors très tentant)
  • Entretenez correctement votre escalier. Faites réparer aussitôt quelques chose qui présenterait le moindre danger : nez de marche qui se décolle, moquette qui cloque, fissures ou trous. Un menuisier saura vous trouvez la solution adaptée.
  • Soyez concentré. Evitez de penser à mille choses. Dans un escalier, il faut penser à le franchir sans encombre.
  • Ne cirez pas trop votre escalier ou ne l’empruntez pas s’il vient d’être lavé et qu’il est encore glissant.
  • Pas de chaussettes, tongs, claquettes, talons… qui mettraient en péril votre équilibre ou dont le revêtement de la semelle serait glissant.

Vous recherchez des normes de sécurité d’escalier pour le rendre plus sûr, pensez déjà à être vigilant !

Normes d’escaliers : conclusion

Vous connaissez désormais les normes d’escaliers et savez que, même si rien n’est obligatoire pour un escalier privé, il est préférable de le concevoir au mieux pour éviter tout risque de blessure. Vous avez les clés pour savoir comment rendre sûr son escalier et quels sont les conseils permettant d’éviter d’augmenter les facteurs de dangerosité de votre escalier.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le.