Les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent

Crise financière

Saviez-vous que les Toutes Petites Entreprises, plus connu sous l’acronyme TPE, représentent chaque année 95% des faillites en France ? Pourquoi ces entreprises sont plus sujettes aux faillites, ou cessations des paiements ? Quels sont les facteurs à l’origine des faillites des entrepreneurs ? Le Label Artisan de Confiance, référence qualité de l’artisanat, vous présente les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent. Autrement dit, les causes des échecs dans les entreprises artisanales.

Les causes des échecs chez les entreprises artisanales

échec entreprise artisanale

Il convient de commencer par apporter quelques éclaircissements à la notion clé de cet article, que considérons-nous comme un échec ? Nous appelons ici « échec » une situation menant à la disparition d’une entreprise en raison d’une faillite. Cette dernière, également connue sous l’appellation de cessations de paiements, est définie par l’incapacité de l’entreprise à rembourser ses dettes, les ressources passives, avec sa trésorerie disponible, c’est-à-dire l’actif de l’entreprise. En d’autres termes, l’entreprise ne rapporte pas assez d’argent pour assurer sa pérennité, la contraignant ainsi à avoir recours à la juridiction pour au mieux remonter la pente, au pire entrer en procédure de liquidation judiciaire, c’est-à-dire la fermeture et disparition définitive de l’entreprise.

Cet article n’aborde pas les raisons pour lesquelles les artisans échouent dites illégales menées par l’entrepreneur et répréhensibles par la loi, cette dernière pouvant ainsi amener l’entreprise artisanale en liquidation judiciaire, à savoir :

  • l’artisan a exercé son activité artisanale malgré une contre-indication judiciaire
  • l’artisan a retardé l’engagement des procédures judiciaires en cas de faillite, ou à refusé de collaborer avec les instances juridiques en charge du redressement ou de la transition des entreprises en cessation des paiements
  • l’artisan s’est engagé à fournir des ressources qu’il n’avait pas à disposition
  • l’artisan n’a pas respecté les normes relatives aux procédures de comptabilité, comme la falsification.

Les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent

crise financière

Quelles sont les causes des échecs dans les entreprises artisanales ? Nous pouvons classer les facteurs à l’origine des faillites des entrepreneurs dans trois catégories distinctes, à savoir : les facteurs macro-économiques, les facteurs micro-économiques et les facteurs liés à l’entreprise elle-même. 

A) Les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent : les facteurs macro-économiques

Les facteurs macro-économiques sont les éléments survenant à un ordre de grandeur relativement élevé, l’échelle nationale par exemple, mais ayant un impact sur l’environnement social, économique et politique dans lequel vous pratiquez votre activité artisanale. On retrouve notamment dans cette catégorie :

1/ Une crise financière

Les crises financières ont de réelles répercussions sur la sécurité, la rentabilité et la pérennité des entreprises. La crise de 2008 nous l’a bien prouvé. Cette dernière a engendré une augmentation considérable de 13,1% du nombre de faillites. Ceci en raison de l’éclatement des bulles spéculatives dans le secteur de l’immobilier, contraignant les grandes banques américaines à mettre la clé sous la porte en entraînant les établissements financiers européens et leurs clients dans leurs chutes.

2/ Une crise sanitaire

 Les épidémies et les pandémies ne sont pas sans conséquences pour une économie, la Covid-19 et la crise financière qu’elle a engendré nous l’a bien prouvé. Et pour cause, les économistes estiment que les conséquences financières sur le long terme font de cette crise économique est la pire depuis le krach boursier de 1929, événement à l’origine de la grande dépression. Outre les confinements et couvre-feux réduisant le nombre d’intervention possible, la pandémie que nous traversons toujours actuellement a eu un impact sur le cours de certaines matières premières, notamment le bois. Ceci a des répercussions directes sur le prix de vos prestations, et donc sur l’intérêt de vos clients.

B) Les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent : les facteurs micro-économiques

Il s’agit ici de l’environnement rapproché de l’entreprise, c’est-à-dire là où cette dernière exerce son activité. Nous pouvons ainsi considérer les facteurs liés au secteur de l’artisan ainsi que les autres acteurs y intervenant et les relations que vous entretenez. Voici les facteurs micro-économiques pouvant être considérés comme les causes des échecs chez les entreprises artisanales :

1/ L’arrivée d’un nouvel artisan dans votre secteur

L’arrivée d’un nouvel artisan dans votre secteur d’activité doit toujours être considéré comme un challenge. D’autant plus si il dispose d’une meilleure communication, et donc d’une meilleure visibilité. Leur notoriété viendrait rapidement faire de l’ombre à la vôtre. Cette menace se voit renforcée dans le cas où il s’agit d’un artisan franchisé ou partenaire d’une société connue lui octroyant une meilleure visibilité. Il est donc indispensable d’apporter une attention particulière à votre stratégie marketing.

Les différences de tarifs avec les concurrents Un concurrent peut baisser subitement le prix de ses prestations, ceci dans la perspective d’être plus attractif. Mais que faire face à ce genre de situation ? Baisser vos prix ou conserver vos prix existants ? Dans la première situation, votre chiffre d’affaires et vos bénéfices vont drastiquement baisser. Et dans le second cas, certains de vos clients pourraient se tourner vers les artisans proposant des prix plus abordables. Une troisième possibilité viendrait à baisser vos prix et vos prestations à la fois pour proposer un service équivalent à un faible tarif, mais cela peut vous valoir une mauvaise image en termes de qualité de services.

2/ L’augmentation du cours des matières premières

Les concurrents ne sont pas les seules raisons pour lesquelles les artisans échouent. Comme évoqué plus tôt, l’augmentation du cours des matières premières a un impact direct sur le calcul du prix de vos prestations. Ainsi, si votre fournisseur monte subitement ses tarifs, ou bien cesse de vous octroyer la réduction habituelle sur laquelle vous vous étiez toujours accordé, vous serez contraints de modifier vos propres tarifs, ou bien d’opter pour un produit de moins bonne qualité.

3/ Les problèmes d’assurance

Certains artisans sont contraints de mettre la clé sous la porte suite à la perte ou la destruction de leurs matériels. Et pour cause, leurs assureurs ne protégeaient pas leurs biens sur certains créneaux horaires. En effet, bien que cela évolue depuis maintenant quelques années, il existe de nombreuses assurances ne protégeant pas les véhicules par exemple des artisans de minuit à 6h. 

En conséquence, si votre camionnette d’artisan, qui est un outil indispensable à la pratique de votre activité, venait à être volée ou vandalisée sur cette plage horaire, vous ne pourriez recevoir aucun dédommagement. Prenez donc garde à bien vérifier votre contrat d’assurance pour vérifier que vos biens essentiels à la pratique de votre activité sont bien protégés.

C) Les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent : les facteurs internes à l’entreprise artisanale

Les causes des échecs chez les entreprises artisanales ne sont pas uniquement externes à la volonté de l’artisan qui la dirige. Les économistes s’accordent à dire que, si les TPE sont plus sujettes aux faillites, c’est par manque de moyens et de temps leur permettant de prendre conscience et d’analyser les premiers signes d’une situation de cessation des paiements.

1/ La mauvaise gestion de l’entreprise artisanale

Tout d’abord, l’artisan lui-même représente une menace sur son entreprise. Une mauvaise organisation entraîne une faible rentabilité. Organisation hasardeuse de l’emploi du temps, manque de productivité … Ajouter à cela les facteurs liés aux environnement macro-économiques et micro-économiques venant perturber d’autant plus l’activité de l’artisan. D’autant plus que les TPE mettent plus de temps à réagir face aux premiers signes d’une faillite, cela s’avère d’autant plus pour les entreprises artisanales ayant déjà du mal à gérer leur entreprise.

2/ La négligence des outils de communication

Alors que les réseaux sociaux et les sites internet se révèlent être les remplaçants des médias traditionnels, les artisans restent réticents à l’idée de se lancer sur les plateformes numériques pour améliorer la visibilité de leur entreprise et accroître leur notoriété. Ceci à moindre coût. Cependant, il ne suffit pas de simplement créer une page pour votre entreprise pour voir votre chiffre d’affaires exploser.

Les grandes entreprises attribuent leurs community management à des équipes entières afin de s’assurer de leurs bonnes utilisations. Ainsi, ne vous attendez pas à augmenter par deux votre nombre de clients simplement en postant une nouvelle photo tous les 36 du mois. Les artisans ne rétablissant pas de stratégies pour leurs communication sur les réseaux sociaux ne peuvent espérer percevoir un réel impact sur l’activité de leurs entreprises artisanales.

Les 8 raisons pour lesquelles les artisans échouent : ce qu’il faut retenir

Résumé

Il existe de nombreux facteurs à l’origine des faillites des entrepreneurs. Ils peuvent être dus à des éléments externes à l’entreprise, intervenant dans l’environnement micro et macro-économique dans lequel l’entreprise exerce son activité, ou bien être la conséquence de problèmes en interne de l’entreprise artisanale.

Quelques soient l’origine des causes des échecs chez les entreprises artisanales, il est impératif de rebondir sur les premiers signes de faillites imminentes. Pourquoi ne pas devenir artisan labellisé Artisan de Confiance pour redorer l’image et la réputation de votre entreprise en difficulté ? Ce gage de confiance reconnu à l’échelle nationale s’obtient grâce aux recommandations fondées de clients satisfaits par les prestations que vous leur avez apportées. Autrement dit, ce label atteste de la qualité de votre travail, de votre sérieux, de vos compétences et de votre savoir-faire auprès des potentiels clients indécis. Il s’agit donc d’un argument précieux vous permettant de justifier une différence de prix avec vos concurrents.

De plus, en devenant artisan labellisé Artisan de Confiance, vous êtes référencé sur le site officiel du Label. Vous augmentez ainsi votre visibilité en ligne grâce à une plateforme comptabilisant en moyenne 45 000 visites mensuelles. De quoi donner un petit coup de pouce à votre communication digitale. Découvrez d’autres conseils pour les artisans grâce au Label Artisan de Confiance, référence qualité de l’artisanat.

Si vous avez aimé l'article, partagez-le.