Les principes d’une maison à énergie positive : ce qu’il faut retenir

Les principes d’une maison à énergie positive sont nombreux, mais plutôt simples à comprendre. Ils reposent sur une volonté de réduire notre impact sur la Planète. Le tout imposé par la loi sur la transition énergétique et devant répondre à des normes strictes. Les principes d’une maison à énergie positive amènent, ainsi, à la fois à consommer mieux, moins et surtout à gagner en autonomie. Produire l’énergie consommée et dispatcher ou revendre l’excédent est la base même de ce que l’on regroupe dans les principes d’une maison à énergie positive.

Découvrez le Label Qualité CAC Artisan de Confiance

Vous arrivez sur le site du Label Qualité CAC Artisan de Confiance pour la première fois ? N’hésitez pas à découvrir ce Label Qualité qui vous permet d’obtenir directement toutes les coordonnées des très bons artisans de chaque région.  Pas d’intermédiaire, ni de commission. Apprenez à choisir sereinement vos artisans grâce au Label Qualité « Artisan de Confiance » et découvrez avec quelle rigueur les artisans sont labellisés.

Les principes d’une maison à énergie positive : une maison économe

Vous avez découvert notre article précédent traitant des avantages de la maison à énergie positive ? Vous serez peut être curieux et voudrez découvrir comment il est aujourd’hui possible de produire soi-même son énergie et de tirer des revenus de l’excédent ? La construction d’une maison à énergie positive nécessite d’être très exigeant sur de nombreux points. Les principes de la maison à énergie positive sont donc à suivre méticuleusement pour pouvoir permettre à votre habitat de répondre aux normes imposées.

Tout ceci pour que vous puissiez bénéficier de manière optimale des nombreux avantages de la maison à énergie positive.

  1. Il faut d’abord être très exigeant sur l’enveloppe du bâtiment, elle doit être parfaitement étanche à l’air.
  2. Tout ce qui constitue l’isolation thermique est primordial : murs, toit, vitrages. Isolation intérieure et extérieure.
  3. La quantité d’énergie consommée par la maison doit être la plus basse possible.
  4. Il faut éviter tout pont thermique au niveau du toit, des murs et du vitrage.
  5. Le renouvellement de l’air ne doit pas engendrer des déperditions de chaleur, il faut par exemple opter pour une ventilation double flux.
  6. Les matériaux doivent être choisi en terme de taille et de positionnement pour gagner en clarté tout en restant isolant
  7. L’orientation doit permettre d’utiliser le rayonnement solaire pour chauffer l’habitat
  8. La production d’énergie de la maison à énergie positive doit être exclusivement réalisée avec des énergies renouvelables

Les principes de la maison à énergie positive sont donc réels et nombreux, mais dans votre intérêt.

Une précision intéressante en ce qui concerne les principes de la maison à énergie positive :

Les principes d’une maison à énergie positive et les normes à respecter sont nombreux. L’un d’entre eux illustre parfaitement cette conception visant à consommer le moins d’énergie possible.

En effet, la maison à énergie positive doit s’adapter au maximum à l’environnement pour être autonome. Ainsi, les ouvertures doivent être orientées de manière précise pour capter au maximum la lumière naturelle. le tout, en limitant les pertes de chaleur en hiver de part des matériaux à forte inertie. Pour cela des innovations existent. Par exemple, vous pouvez désormais installer des arbres caducs pour faire écran en été et éviter que la maison ne chauffe trop. En somme, pour construire une maison à énergie positive, il faut suivre les principes de l’architecture bio-climatique.

 

Les principes d’une maison à énergie positive : une production d’énergie propre

La maison à énergie positive demande de réduire les besoins en énergie, puis de choisir des modes de production écologiques. C’est un autre principe de la maison à énergie positive. Cette production doit être exclusivement réalisée avec des énergies renouvelables : que ce soit pour produire de l’électricité, avoir de l’eau chaude ou pour le chauffage. En ce qui concerne le chauffage et l’eau chaude, de nombreuses technologies existent :  pompes à chaleur, chaudière biomasse, géothermie, aérothermie, énergie hydraulique…

Au moment de la construction d’une maison à énergie positive, il faut également choisir le mode de production de l’électricité. Cette énergie constituera le plus souvent, la plus-value de la maison à énergie positive. Vous pourrez facilement revendre l’excédent d’électricité produite. La fabrication doit se faire sur place, soit avec des panneaux photovoltaïques soit avec des éoliennes.

 

Les principes d’une maison à énergie positive : des équipements et des usages économes

Parmi les principes de la maison à énergie positive réside dans ses équipements. Ils doivent être très économes en énergie. Que ce soit pour l’éclairage, le chauffage ou l’électroménager. Tout appareil doit être le plus performant possible. C’est pourquoi si l’on veut produire plus d’énergie que l’on en consomme, il est important de penser aux équipements avant de construire une maison à énergie positive : télévisions économes, électroménagers à performances mesurées, équipements Energy star, multiprises coupe-veille et maison connectée..Si vous êtes adepte des éco-gestes au bureau, de la récupération d’eau de pluie,  des économies d’énergie dans sa cuisine, des économie pièce par pièce, vous allez aimer.

Mais pour pouvoir produire plus d’énergie que l’on en consomme, une maison à énergie positive implique aussi un nouveau comportement de l’usager. Il faut réduire la consommation de l’électroménager et de tout appareil consommant de l’électricité mais aussi gérer de manière efficiente les usages. De nouveaux comportements sur l’utilisation de l’énergie sont à adopter. Mais encore une fois, il ne s’agit pas d’agir sur le confort de la maison, mais bien sur son mode de consommation.

 

Les principes d’une maison à énergie positive : des critères encore flous

Au moment de construire une maison à énergie positive, les critères nécessaires à l’obtention du label BEPOS restent flous : les seuils ne sont pas connus.  Il est donc conseillé de suivre les exigences des BBC (Bâtiments Basse Consommation) pour assurer une consommation de la maison très faible et de se tourner vers des constructeurs renommés. Si vous voulez plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l’association Effinergie qui fixe le cadre de ce label BEPOS.

 

Quoiqu’il en soit les maisons à énergie positive restent très performantes. Bien évidemment le coût de la construction d’une maison à énergie positive est plus élevé qu’une maison classique. Mais il faut alors voir les économies que vous pourrez réaliser à l’avenir. Tous les coûts d’énergie disparaîtront comme pour une maison passive. En plus vous revendrez au quotidien de l’énergie. Par ailleurs, des avantages fiscaux existent. Vous pouvez aussi bénéficier de crédits d’impôts et d‘écoprêt à taux zéro.

Alors si vous comptez vous lancer dans ce projet d’envergure, n’hésitez pas à contacter l’un des professionnels distingué par le Label qualité CAC Artisan de Confiance.

 

Si vous avez aimé l'article, partagez-le.