Différence entre le courant faible et le courant fort

L’essentiel à connaître pour faire la différence entre le courant faible et le courant fort. Tous deux présents dans l’établissement du plan électrique, leurs objectifs sont différents. Définition du courant fort. Définition du courant faible. A quel professionnel confier ses travaux d’électricité relatifs au courant fort et au courant faible ? Le Label Qualité « Artisan de Confiance » vous conseille à travers ce guide pratique. Mais quelle différence y-a-t-il donc entre le courant faible et  le courant fort ?

Découvrez le Label Qualité « Artisan de Confiance »

Vous arrivez sur le site du Label Qualité « Artisan de Confiance »  pour la première fois ? N’hésitez pas à découvrir ce Label Qualité national qui recherche pour vous les très bons artisans recommandés par leurs clients.  Pas d’intermédiaire, ni de commission. Apprenez à choisir sereinement vos artisans grâce à la reconnaissance « Artisan de Confiance » et découvrez avec quelle rigueur les artisans sont labellisés.

Différence entre le courant faible et le courant fort : des rôles biens distincts

Il est très aisé de faire la différence entre le courant faible et  le courant fort. Le courant faible transporte de l’information, tandis que le courant fort transporte de l’énergie électrique. Le courant faible vous permet donc de communiquer (téléphonie, internet), de bénéficier d’équipements domotiques (automatismes et systèmes intelligents) ou encore de profiter de la télévision. Le courant fort quant à lui achemine l’électricité dont vous avez besoin au quotidien pour éclairer et chauffer votre maison.

Le Label Qualité « Artisan de Confiance »  va plus loin en terme de définition du courant fort et définition du courant faible afin de répondre à toutes vos interrogations.

 

Différence entre le courant faible et le courant fort : définition du courant faible

Avant de se pencher sur la définition du courant fort, souvent plus connu, quelle est exactement la définition du courant faible ?

Le courant faible, aussi appelé courant antenniste, est en charge de la transmission de l’information (réseau informatique, domotique, téléphonie, automatismes…).  Caractérisé par une impulsion faible, il transporte , comme son nom l’indique, du courant de faible intensité (de l’ordre du μA ou du mA). Ce qui constitue une différence entre le courant faible et  le courant fort importante. 

Quand on parle de courant faible, on fait allusion aux câbles et prises RJ45, aux coffrets de communication ou à la domotique. Le RJ 45 est en effet le réseau en charge de la circulation du courant faible. Le réseau RJ45 est un connecteur dont l’utilisation est fréquente. On l’emploie pour lier un ou plusieurs périphériques à un réseau informatique. Le connecteur RJ45 est composé de 8 broches qui permettent de transmettre des indications par des impulsions électriques.

À titre d’exemple, cela permet de connecter certains lecteurs Blu-ray à un routeur internet ou encore de profiter de certaines fonctions Internet et réseau.

La domotique comprend, quant à elle, les technologies qui permettent la supervision, la programmation et l’automatisation des fonctions de confort, de maintenance et de sécurité d’un logement individuel ou collectif. Par exemple, pouvoir programmer ses appareils électriques ou alarmes à distance relève de la domotique. Relancer son chauffage à heure fixe ou sur commande repose également sur les avancées de ces nouvelles techniques et technologies offrant un confort et une sécurité inégalable.

 

Pour quel équipement ou installation contacter un spécialiste du courant faible ?

Une fois la différence entre le courant faible et  le courant fort acquise, abordons des exemples de services et installations relevant du courant faible :

  • La création des réseaux d’audiovisuel relève du courant faible
  • La pose d’antennes hertziennes et des paraboles relève du courant faible
  • L’installation des produits que le client possède déjà (TV, multimédia, DVD…) relève du courant faible
  • Le dépannage réseau relève du courant faible
  • L’installation d’un mode de réception provisoire relève du courant faible
  • La pose et la programmation d’alarme (le système peut combiner sécurité et confort (domotique)) relèvent du courant faible
  • La téléphonie, internet, interphones, vidéosurveillance, alarmes relèvent du courant faible
  • Ethernet (réseau permettant la distribution d’internet, de la télévision et du téléphone  dans les différentes pièces de votre logement) relève du courant faible

 

Quel spécialiste contacter pour le courant faible ?

Une fois la différence entre le courant fort et le courant faible établi, il convient de savoir à quel professionnel confier chacun des réseaux.

En effet, il est vivement conseillé de faire appel à un professionnel compétent pour réaliser vos installations ou mises aux normes.

Qu’il soit électricien, domoticien ou technicien communication et réseau, un spécialiste du courant faible saura prendre en charge l’installation de votre réseau. Les électriciens bénéficient souvent de formations complémentaires à leur activité plus généraliste. Beaucoup sont alors à même de maîtriser le courant faible autant que le courant fort. Tous ces professionnels peuvent en tout cas se spécialiser dans les courants forts et les courants faibles dans le but de maîtriser les deux types de réseaux.

Ces formations leur permettent une mise en place des réseaux électriques performants et conformes aux normes NF C 15-100. Cette norme électrique permet la sécurisation et la normalisation de l’installation, par l’instauration d’une gaine GTL (Gaine Technique de Logement), qui réunit les courants forts et les courants faibles. Une Gaine Technique de Logement est un emplacement dédié au regroupement de toutes les arrivées et départs des réseaux.

Si vous n’en connaissez pas, n’hésitez pas à consulter les électriciens ou spécialiste domotiques reconnus par le Label Qualité  « Artisan de Confiance« . Sélectionnés pour la qualité de leur travail, leurs compétences, la satisfaction vérifiée de leurs clients et le sérieux avec lequel ils dirigent leurs entreprises, vous êtes assurés de faire un choix serein.

Différence entre le courant faible et le courant fort : définition du courant fort

Maintenant que vous maîtrisez la différence entre le courant faible et le courant fort, quelle est exactement la définition du courant fort ?

Le courant fort a pour mission de permettre la transmission de l’énergie électrique. Cette énergie est utilisée pour être transformée en chauffage, en éclairage ou en force de propulsion. Le courant fort est destiné à amener l’énergie indispensable à l’activité de nos installations électriques et de notre éclairage, industriel, commercial ou domestique. Il assure ainsi l’alimentation des prises électriques, du système de chauffe, de l’appareillage électrique et des lumières.

L’intensité du courant fort est de l’ordre de plusieurs centaines de mA ou de quelques kA, selon les besoins. Ce qui est une notion majeure pour comprendre la différence entre le courant faible et le courant fort.

Pour quel équipement ou installation contacter un spécialiste du courant fort ?

Un électricien ou un domoticien seront les deux professionnels les plus qualifiés pour répondre à votre besoin. Qu’il s’agisse d’installation ou de maintenance de tous types d’installations concernées par le courant fort, il est primordial de s’adresser à un spécialiste du courant fort qualifié et expérimenté. Le Label Qualité « Artisan de Confiance » sélectionne pour vous de très bons artisans partout en France. N’hésitez-pas à rechercher si un artisan peut répondre à votre besoin près de chez vous.

 

Quelles installations et équipements sont concernés par le courant fort ?

Le courant fort est dédié au transport de l’énergie. Présent chez tout particulier et dans les installations industrielles, le courant fort est transformé en lumière, sert au chauffage, à l’alimentation des prises électriques ou tout autre équipement électrique.

Exemples d’installations et équipements liés au courant fort :

  • L’installation d’une prise électrique relève du courant fort
  • Les solutions pour l’éclairage, les rubans et les bandeaux LED relèvent du courant fort
  • Les systèmes de ventilation relèvent du courant fort
  • Le chauffage, les radiateurs électriques relèvent du courant fort
  • Les alarmes incendies relèvent du courant fort

 

Différence entre le courant faible et le courant fort : principes simples et conseils pratiques avant de concevoir vos plans

  • Anticipez un nombre suffisant de prises RJ45 dans votre logement, pour le réseau de courants faibles.
  • Pour chacun des terminaux électriques, il est important d’avoir une prise électrique dédiée (téléphone, télévision, ordinateur…).
  • Les câbles, permettant le transit de l’information, dédiés au courant faible sont fragiles. Il ne faut surtout pas tirer dessus et ne pas laisser de câbles enroulés.
  • Il est indispensable de faire appel à un professionnel qualifié. En effet, les risques sont nombreux lorsque l’on touche au réseau électrique : avoir les compétences requises est absolument essentiel.

 

Vous maîtrisez désormais la différence entre le courant faible et le courant fort. Les définitions et fonctions respectives vous permettront de choisir en pleine conscience le bon artisan pour répondre à vos besoins. N’hésitez pas à partager cet article et nous retrouver pour de nouveaux guides pratiques dédiés à l’électricité, la menuiserie, la plomberie, la peinture ou tout autre sujet utile lorsque vous rénovez ou aménagez un  nouveau logement.

 

Si vous avez aimé l'article, partagez-le.