Valérie Sauvage, élue femme de la semaine, par le journal 7 jours

Directrice commerciale du Label Qualité « Artisan de Confiance », Valérie Sauvage, est à l’honneur dans le journal  7 jours, hebdomadaire habituellement centré sur les grands groupes et entreprises renommées françaises. Interview réalisée par le journaliste rennais Nicolas Rouhaud. L’idée de la mise en place d’un Label Qualité dédié à l’artisanat que l’on retrouve sur tout le territoire national l’a séduit.  Le dynamisme en terme de partenariats mis en place par la directrice de la CAC l’a conquis. Il a ainsi ouvert les pages du journal 7 jours au Label Qualité « Artisan de Confiance » pour consacrer un bel article à ce Label « made in France  » dédié à l’artisanat.

Le Label Qualité « Artisan de Confiance » en pleine page du journal 7 jours

Valérie Sauvage Confrérie des artisans de confianceDécouvrez ci-dessous l’article mettant en avant la Confrérie des artisans de confiance

Valérie SAUVAGE

Co-fondatrice
et Directrice commerciale

de la CONFRERIE DES ARTISANS DE CONFIANCE

Valérie Sauvage a fondé récemment la Confrérie des Artisans de Confiance avec son mari, menuisier à Rennes. Leur ambition est de créer un réseau national d’artisans label- lisés pour la qualité de leur travail, aidant ainsi les consommateurs à y voir plus clair dans l’offre proposée, et permettant aux professionnels qu’ils cautionnent de développer leur chiffre d’affaires et de travailler dans de meilleures conditions grâce à plusieurs avantages.

Tout est parti d’un constat : d’un côté, le monde de l’artisanat où évoluent à la fois des professionnels effectuant un travail de qualité et d’autres aux prestations plutôt médiocres, et de l’autre côté, des clients qui se sentent un peu perdus au moment de faire appel à un artisan, ne sachant à qui se fier. Ce constat, c’est Richard SAUVAGE qui l’a fait récemment. Ce menuisier rennais en a alors fait part à sa femme, Valérie, co-fondatrice avec lui de la Confrérie des Artisans de Confiance. Leur idée : « Créer un réseau d’artisans de qualité partageant les mêmes valeurs », explique-t-elle.

Le projet a fait écho au parcours professionnel de cette jeune femme. Valérie Sauvage a justement travaillé pendant plusieurs années dans le développement commercial et la communication pour différents groupes comme BAT, FLP ou encore Air France. Assez logiquement, son rôle dans la Confrérie des Artisans de Confiance est donc de construire le réseau dans toute la France et d’élaborer des partenariats pour lui donner plus de poids et d’avantage d’atouts. « Le but est de faire quelque chose d’utile pour les artisans », explique-t-elle.

Concrètement, les artisans qui souhaitent adhérer à ce réseau et décrochent la labellisation obtiennent la possibilité d’apposer le logo de la Confrérie des Artisans de Confiance. « On leur fournit les autocollants avec le logo qu’ils peuvent apposer sur tous leurs supports de communication, sur leur véhicule ou leur vitrine, et surtout sur leurs devis », détaille la directrice du développement commercial de la confrérie. D’après elle, cela permet d’offrir un gage de confiance auprès du client pour que celui-ci soit rassuré quant à la qualité du travail qui va être fourni.

Etre adhérent et labellisé apporte aussi d’autres avantages. En Ille-et-vilaine, depuis peu, les agences immobilières Foncia recommandent par exemple à leurs clients les artisans de la Confrérie pour réaliser leurs travaux. C’est le résultat d’un récent partenariat. Valérie Sauvage évoque également un accord avec Digitaleeo, société de communication digitale, ou celui prévu avec une agence MMA de Rennes. L’assureur devrait offrir 30 % de réduction aux labellisés sur tous leurs contrats. Et d’autres partenariats sont prévus. « Le but est de trouver des avantages auprès de cabinets comptables, d’opérateurs téléphoniques, de réseaux de contrôles tech- niques, etc… ».

Evidemment, par définition, tous les professionnels de l’artisanat ne peuvent prétendre intégrer cette nouvelle Confrérie des Artisans de Confiance. « Notre label est délivré en quantité limitée par spécialité ». Ainsi, à titre d’exemple, à Rennes et aux alentours, il n’y a que 30 places de disponibles pour les 369 menuisiers recensés. « Il faut montrer patte blanche » et remplir certains critères.

• Etre vivement recommandé par un client ou un artisan labellisé

• Attester de la satisfaction clients, grâce à des questionnaires à remplir par les clients et adossés aux factures correspondantes. « Les avis sont vérifiés et beaucoup de clients sont directement appelés ».

• Vérification de la satisfaction concernant la prestation de l’artisan, la qualité de son travail à de nombreux niveaux, satisfaction quant au produit proposé et posé ou réalisé…

• Justifier d’une structure saine et du respect de ses obligations légales, fiscales et sociales (Extrait KBis, assurance décennale à jour, comptes à jour RSI/URSSAF…)

Mais attention, une fois le label obtenu, il est malgré tout possible de le perdre. S’il y a des plaintes de clients par exemple. « On vérifie les mauvais avis avec la facture ».

Côté coûts, l’adhésion annuelle est mensualisée et revient à 50 € par mois. Pas de frais supplémentaires assure Valérie SAUVAGE : « Nous ne sommes pas des intermédiaires. Nous ne prenons aucune commission sur les chantiers ». Actuellement, la confrérie revendique une cinquantaine de labellisés, et une quarantaine de dossiers en cours de traitement.

Ambitieux, les fondateurs de ce réseau ont présenté le concept à l’ambassadeur de France à l’ONU et au secrétaire d’Etat en charge du patrimoine. « Ils ont aimé le concept », affirme Valérie Sauvage qui vise ici un autre but : « Obtenir une validation officielle et avoir des subventions ». A terme, l’objectif est d’avoir des milliers d’artisans labellisés dans toute la France, avec un ratio de 600 professionnels pour une zone de 450 000 habitants.

LABEL QUALITÉ « ARTISAN DE CONFIANCE » : 06 50 84 26 41.

 

 

Un grand merci à tous ces journalistes qui croient en notre Label Qualité et nous aident à promouvoir la qualité dans l’artisanat