Le faire-part de labellisation de la Confrérie des Artisans de Confiance (CAC) vient de voir le jour

 

En tant qu’artisan, être distingué pour sa compétence, son sérieux, la constance de son travail et tous ces détails qui font la différence au jour le jour mérite de se savoir. Pour cela, le Label Qualité de la Confrérie des Artisans de Confiance (CAC) vient de concevoir des « faire-part » de labellisation. Chaque artisan labellisé pourra ainsi envoyer son « faire-part » à sa clientèle et ses prospects. Une démarche qualité, mais aussi une manière de fidéliser ses clients et de donner envie à ses prospects de travailler avec ce professionnel sortant du lot. Un argument de poids face aux confrères. Une révolution positive dans l’artisanat est en marche. Aux clients de récompenser ce véritable gage de qualité et aux artisans tournés vers la qualité de rejoindre le Label avec fierté. 

confrérie des artisans de confiance-cac

 

92% des clients interrogés affirment que ce « faire-part » présentant la reconnaissance obtenue par l’artisan les rassurent et pour 78% d’entre eux cela les inciterait à signer avec cet artisan plutôt qu’un autre.

Mettre en avant la qualité de son travail aux yeux de ses clients est parfois délicat. Le Label de la Confrérie des Artisans de Confiance (CAC) le fait pour ses artisans distingués. Le « faire-part » a été pensé pour mettre en avant le professionnel sans pour autant se montrer présomptueux. Les clients interrogés, connaissant ou non le Label, ont affirmé à 92% que cette reconnaissance avait un réel sens pour eux et que cela donnerait de manière évidente l’avantage aux artisans labellisés par rapport à d’autres artisans (72%).

La rigueur de délivrance du Label, le véritable engagement de l’artisan dans cette démarche qualité et cette volonté de se démarquer de confrères moins tournés vers la satisfaction clients et le travail de qualité sont ainsi des moteurs forts visant cette véritable révolution positive dans l’artisanat. Ce « faire-part » de labellisation rejoint d’autres supports de mise en avant des artisans labellisés. Ces supports présentaient déjà l’avantage de choisir un professionnel reconnu « Artisan de Confiance« . Le « faire-part » arrive lui comme une action de fidélisation complétant ainsi la démarche.

 Le « faire-part » de labellisation CAC : un gage de confiance entre le client et l’artisan

Les artisans labellisés par la CAC pourront ainsi présenter et envoyer ce « faire-part » annonçant à tous leurs clients et prospects qu’ils ont été reconnu « Artisan de Confiance » par le Label national. Une appellation porteuse de sens pour tous les clients souvent perdus lorsqu’il s’agit de choisir un professionnel. Dans une ère où les faux avis entachent le bénéfice des témoignages clients, le Label de la Confrérie des Artisans de Confiance (CAC) apporte une réponse fiable à ce besoin légitime du client d’être rassuré sur les compétences d’un artisan et sur son sérieux de bout en bout. Le client avait déjà la possibilité de découvrir le Label grâce aux supports à disposition des artisans labellisés. Ces documents officiels présentaient les garanties apportées par le fait de choisir un « Artisan de Confiance » plutôt qu’un artisan qui n’est pas entré dans cette démarche qualité.

Le professionnel labellisé CAC a prouvé sa qualité de travail, la satisfaction de ses clients et le sérieux avec lequel il honore toutes ses obligations légales et administratives.

La volonté du Label : que cela devienne un réflexe client de demander à ses artisans s’ils ont fait cette démarche qualité et s’ils ont réussi à décrocher le Label avant de faire leur choix.

 

Se rappeler au bon souvenir de ses clients grâce à sa labellisation CAC

Ce « faire-part » de labellisation conçu par le Label sera également une manière pour l’artisan distingué de le faire savoir autour de lui. Tant à l’égard de ses clients ponctuels, habituels ou même les prospects qui n’ont finalement pas signé avec lui. Un prospect peut avoir, par le passé, fait un autre choix, mais ce gage de confiance obtenu aujourd’hui peut tout à fait lui donner envie de se tourner vers le professionnel distingué « Artisan de Confiance« . L’officialisation de sa qualité de travail est un argument fort qui peut amener des chantiers futurs. Il est tout à fait possible aujourd’hui que ce ce prospect d’hier devienne un client de demain. D’où l’importance de constituer de bonnes bases de fichiers clients en demandant systématiquement les coordonnées mail de ses prospects. (Un prospect est une personne à qui vous avez fait un devis qui ne s’est pas concrétisé. Le prospect n’est donc pas devenu client)

 

Arborer le Label de la Confrérie des Artisans de Confiance (CAC) : une véritable démarche qualité

Il n’est pas donné à tout le monde de savoir se remettre en question. Soumettre la qualité de son travail à l’étude d’un Label National et prouver le sérieux de son entreprise est d’abord une démarche volontaire. Un artisan a beau être recommandé par ses clients, s’il n’accepte pas cette transparence demandée par le Label de la Confrérie des Artisans de Confiance (CAC), il n’a aucune chance de pouvoir un jour arborer cette reconnaissance. De plus en plus de professionnels du bâtiment ont ainsi conscience de l’importance de ce Label, synonyme de qualité et de gage de confiance aux yeux du client.

Le monde bouge, l’artisanat n’est pas en reste. Le client a désormais trouvé une référence fiable pour ne pas se tromper en choisissant son artisan.

Des professionnels comme les magasins Super U, Boulanger ou encore Nocibé se tournent désormais en toute sérénité vers des artisans labellisés CAC pour être sûrs de ne pas se tromper.